• Accueil
  • > Savoir déchiffrer les étiquettes des cosmétiques

Savoir déchiffrer les étiquettes des cosmétiques

Savoir déchiffrer les étiquettes des cosmétiques dechiffrer

Utiliser des cosmétiques sans savoir ce qu’il y a dedans, c’est risqué finalement. J’en ai mis du temps pour comprendre ce qui était d’une logique… implacable.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’était un produit-attention-Yves XXXer !! Un baume à lèvres en cadeau qui contenait de l’huile de palme, et de la paraffine en grande quantité ( les ingrédients principaux, à vrai dire…), alors que la cire d’abeille ou les beurres végétaux étaient beaucoup moins présents dans la composition. Où sont les promesses de la marque ???? Oui, même les marques sensées êtres plutôt orientées naturel sont pour ainsi dire du côté obscure de la force. Gros coup de gueule, donc.

Ce qui est important avant tout, c’est de regarder l’étiquette d’un cosmétique avant de l’acheter. Pourquoi ? tout simplement parce que vous pourriez être surpris(e) par sa composition : huile de palme, huile animale, produits issus de la pétrochimie, paraben, produits de synthèse louches… et des ingrédients mis en avant sur l’intitulé du produit, alors qu’il n’est présent qu’en trace ! donc quasi inexistant. De la pub mensongère, selon moi.

Un produit XXXier, XXXal, XXXop etc qui vente les mérites du beurre de karité alors qu’il n’en contient quasiment pas, finalement, ce n’est pas terrible. Non ?

En effet, sur une étiquette, les produits sont indiqués par ordre décroissant, j’entends par la de l’ingrédient le plus présent… au moins présent… Le premier inscrit sera donc l’élément principal, le dernier, en gros, le moins important.

Il faut savoir que les ingrédients présents à hauteur de > ou = à 1% sont indiqués selon l’ordre voulu de la marque. Si l’huile d’olive, coco, miel ou que sais-je est aussi présent qu’un conservateur par exemple, la firme indiquera le premier… en premier, alors qu’il est tout aussi « important » dans la compo qu’un élément plus douteux.  Histoire de faire bonne figure, donc… Enfin, plutôt un embrouille-cerveau.

Autre truc à savoir : Les 4 ou 5 premiers ingrédients INCI (nomenclature officielle des matières premières cosmétiques) représentent jusqu’à 95% de la composition d’un produit. Raison de plus pour connaître les termes spécifico-scientifiques indiqués sur l’étiquette de nos cosmétiques, termes qui nous embrouillent bien ( volontairement ?).

 

Exemple avec mon lipstick venant de chez Yves:

 

Il y a bien plus d’huile de paraffine ou autres produits de syntèses que de produits nourrissant dits naturels. Pour un baume à lèvres orange/amande sensé être du côté de la nature (et protecteur de l’environnement…) hum…c’est tout de même limite. Et elle est où, l’orange ???  Ils se sont dit : « ho ce produit a une odeur bizarre, avec tous ces mélanges… Allez, on va dire que c’est de l’orange, ça y ressemble, youhou !! » Perso, je préfère la cire d’abeille, bien plus naturelle, moins allergène et moins douteuse que de la cire minérale utilisée en grande partie…

Les shampoings, après shampoings, crèmes, baumes, maquillage… à vous de décortiquer et de voir ce qui vous semble être bon… ou pas. (ou si ils exagèrent dans leurs intitulés !)

 

Conseil :

Si vous recherchez des produits spécifiques, comme hydratants, nourrissants, calmants… regardez de prime abord si les ingrédients en premières lignes ont les propriétés indiquées sur le titre du produit. Si ce n’est pas le cas, c’est que le produit ne doit pas être si efficace que ça…

Exemple : un baume à lèvre qui ne nourrit pas bien, comme le mien… bouuuuh.

 

Note :

Trouver des cosmétiques 100% naturels, c’est quasiment impossible. Même dans les marques bio. Ne devenez donc pas parano non plus. Ca ne servirait à rien. Evitez ou limitez plutôt les produits avec des ingrédients douteux en premières lignes. Cela pourrait vous éviter quelques allergies ou complications de santé => 23% des femmes, 14% des hommes sont sujet à des réactions allergiques au contact de cosmétiques, principalement des allergies de contact. Les réactions indésirables étant rarement immédiates… (source : l’observatoire des cosmétiques)

 

Une petite vidéo pour expliquer tout ça :

Image de prévisualisation YouTube

 

Liens pour plus de détails :

INCI sur beauté test,

laveritesurlescosmetiques.com,

Un livret gratuit qui explique tout bien comme il faut la cosmétique bio venant du même site,
L’observatoire des cosmétiques, un site pas mal avec plein d’infos. (certains articles nécessitent de s’abonner)

Journalnappygirl.com, explique très simplement, donc très clairement comment lire une étiquette.

tzalic |
Acupuncture sans aiguilles:... |
Médecine Générale - memento |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E-dermatologie
| mincir vite et durablement ...
| Sophrologie Nantes Beaulieu